31.03.12 CCÒc País Nissart e Alpenc a Tolosa per manifestar per l’avenir de la lenga occitana

 

Version en francés (Oïl) :

 

Le "Centre Cultural Occitan País Nissart e Alpenc" appelle à manifester pour la reconnaissance constitutionnelle de la langue occitane le 31 mars 2012 et se rendra à Toulouse pour y retrouver toutes les associations des pays de langue occitane.

 

Nous rappelons :

 

- Que la législation française est lamentable concernant la visibilité, l’utilité et la valorisation de la langue occitane ou langue d’Oc, parlée de Menton à Bordeaux (pour la partie française) dans ses variantes dialectales que ce soit le nissart, gavot, provençal ou autre. La volonté linguicide de l’état est claire, barrages du Conseil Constitutionnel, barrage par le système politique actuel, laisser les derniers locuteurs occitans naturels mourir dans le silence

 

- Que les attaques continues envers la langue occitane depuis la construction de la France, qu’elle soit le royaume, l’impérialisme napoléonien (citons seulement 1851) ou la république, ridiculise le pays des droits de l’homme qui affirme à l’international l’exception française et la diversité linguistique au Canada ou en Afrique

 

- Que malgré l’existence d’un prix Nobel de Littérature en langue d’oc, Frédéric Mistral en 1904, on se bat pour 2 cours par-ci par là, on parle encore de langue régionale (l’occitan est parlé de l’Italie à l’Espagne), de « patois » ou de non-langue, inégale face au français, que l'histoire qu’on apprend ne fait aucunement mention de l'occitanité linguistique et culturelle

 

- Que toute initiative démocratique occitane, sur le modèle du Partit Prouvençau de Paul Ricard, Georges Reboul, Charles Camproux de 1936, est niée voire censurée, c’est à se demander si la démocratie fait peur au pouvoir,

 

- Que lorsqu'on en parle au Carnaval de Nice, c'est même censuré à des fins politiques par des oligarques locaux et tout ce qui ne va pas dans le bon sens est monté en épingle puis diffamé

 

- Que l’occitan bénéficie d’une loi en Italie, même se la situation n’est guère formidable chez nos voisins

 

- Que l’occitan est aujourd’hui langue co-officielle avec le catalan en Catalogne et, que c’est une normalité, par ce fait l'occitan est vivant.

 

Le président, Laurenç Revest et le directeur Cristòu Daurore

 

version en occitan alpenc (Òc) :

Lo "Centre Cultural Occitan País Nissart e Alpenc" apela a manifestar per la reconoishença constitucionala de la lenga occitana lo 31 de mars de 2012 que sigue a Tolosa e se rendrà a Tolosa per retrobar totas las associacions dals païses de lenga occitana.

Recòrdam :

- Que la legislacion francesa es lamentabla en rapòrt de la visibilitat, de l’utilitat e de la valorisacion de la lenga occitana ò lenga d’Òc, parlaa de Mentan a Bordèu dins las sius variantas dialeitalas que sígon lo nissart, gavòt, provençal, ò autre. La volentat linguicida de l’estat es clara, barratges dal Conselh Constitucional, barratge per lo sistèma politic actual, laishar los darriers locutors occitans naturals morrir dins lo silenci

 

- Que las atacas continuas devèrs la lenga occitana despí la bastison de la França, que sigue lo reialme, l’imperialisme napoleonian ò la república, ridiculísan lo país dals dreches de l’òme qu’afirma a l’internacional l’excepcion francesa e la diversitat linguistica al Canada ò en Àfrica

 

- Que malgrat l’existença d’un prèmi Nobel de Literatura en lenga d’òc, Frederic Mistral en 1904, se batem per 2 corses per-aicí per ailí, se parla ancara de lenga regionala, de « patois » ò de non-lenga, inegala faça al francés, que l'istòria que s'empara fa deguna mencion de l'occitanitat linguistica e culturala

 

- Que tota iniciativa democràtica occitana, al modèla dal Partit Prouvençau de Paul Ricard e Carle Camprós de 1936, es denegaa veire censuraa, es a se demandar se la democracia fa paur als que se díson democratas,

 

- Que quora n'en parlam al Carneval de Nissa, es aüra censurat per de fins politicas per d’oligarcas locals, e tot ce que va ren dins lo bòn sens espinglat e difamat

 

- Que l’occitan beneficia d’una lei en Itàlia, meme se la situacion es gaire remirabla ailí

 

- Que l’occitan es aüra lenga co-oficiala ambé lo catalan en Catalonha, e qu’es una normalitat, per aquò l'occitan es viu.

Lo president, Laurenç Revest e lo director, Cristòu Daurore

Centre Cultural Occitan País Nissart e Alpenc

Associacion lei 1901, declaraa lo 1er de julhet de 1971

president fondator Alan Pelhon (1946-1994)

sèti social : 6 avenguda Gautier-Roux 06000 Nissa

tel : 06 71 18 61 21

corriel :info@nissa.org site : www.nissapantai.com

 

 

 

Centre Culturel Occitan País Nissart e Alpenc

Association loi 1901, déclarée le 1er juillet 1971

président fondateur Alan Pelhon (1946-1994)

siège social : 6, avenue Gautier-Roux 06000 Nissa

tél : 06 71 18 61 21

courriel :info@nissa.org site : www.nissapantai.com

 

31.03.12 CCÒc País Nissart e Alpenc a Tolosa per manifestar per la lenga occitana